«

»

mars 04 2017

Rencontre avec les pompiers du Vietnam

Visite de la caserne d’Hanoi Fire N°3

 Fire station Hanoi

 

Après avoir essuyé de nombreux refus pour visiter une caserne au Vietnam, l’objectif était d’aller directement dans l’un des 13 Fire Department d’Hanoi pour rencontrer au moins un officier qui parle anglais pour lui expliciter notre démarche de rencontrer les pompiers du Vietnam.

Hanoï Fire Department

Hanoï Fire Department

Nous n’avons même pas franchi la grille puisque le garde applique la règle de ne laisser passer personne. La règle c’est la règle !
Nous décidons d’attendre devant afin d’interpeller une personne qui entrera dans le bâtiment.. 2 femmes arrivent en taxi, nous essayons de leur expliquer que nous aimerions rencontrer des pompiers (avec l’outil de traduction installé sur notre smartphone), elles nous disent que ce n’est pas possible..

Nous attendons encore un peu, un pompier en uniforme arrive et il parle anglais, super !! Il nous dit que ce n’est pas possible de visiter le Fire Department sans une autorisation de l’ambassade. Il nous propose d’aller visiter sa caserne à 14h, c’est un peu loin, mais nous acceptons !
C’est l’heure, nous sommes devant la caserne de notre pompier..mais il n’est pas là et tous les pompiers présents nous ignorent complètement alors que nous sommes postés devant eux…

Nous entamons le dialogue, personne ne parle anglais.. donc nous sortons à nouveau notre smartphone pour traduire  . L’officier comprend, en parle avec le lieutenant-colonel, qui refuse que nous visitions la caserne sans autorisation de l’ambassade une nouvelle fois.. Bon nous venons de faire 2h de trajet pour rien… Nous repartons déçus, mais Yoni s’acharne à vouloir visiter une dernière caserne il le sent bien. (Nous vous passons les détails, mais nous sommes aussi allé à une autre caserne que notre ami google nous avait indiqué…qui s’est avérée ne pas exister, décidément ce n’est pas simple de rencontrer les pompiers vietnamiens). 

Visite de la caserne d’Hanoi n°3

Donc le lendemain, nous traversons une nouvelle fois la ville dans l’autre sens pour visiter la « Hanoi Fire N°3″. Deux gardes sont devant et ne parlent pas non plus anglais.. cette fois-ci, nous faisons simple, nous traduisons « visite « en Vietnamien, ok ils ont compris, ils appellent leur supérieur qui est d’accord ! Et sans autorisation, comme quoi 🙂

Nous n’aurons malheureusement pas d’interview, car aucun ne parle correctement anglais, mais nous échangeons par l’outil de traduction.

hanoi fire station

Au fil de la discussion, nous apprenons que l’un est étudiant pompier à l’Université d’Hanoï (nous parlerons de cette visite plus loin dans l’article) pour devenir pompier professionnel et que l’autre effectue son service militaire. Au Vietnam, le service militaire dure 3 ans et il peut se faire soit chez les policiers, soit chez les pompiers.

Les pompiers, sont comme au Cambodge, une branche de la police. L’uniforme vert est réservé pour l’administratif et la tenue bleue pour l’opérationnel. Ils fonctionnent aussi en garde 24h(garde)/24h(repos). Lors de notre visite nous pourrons voir plusieurs femmes, mais on nous explique qu’aucune n’intervient, elles sont administratives. Les volontaires ici n’existent pas, ce sont les personnes en service militaire.

Plusieurs officiers se joignent à nous mais aucun n’a envie de discuter avec nous c’est vraiment dommage.
La visite fût intéressante pendant une bonne heure et nous terminons par échanger notre écusson contre leur pin’s pompiers.

Echange écusson

 

Visite de « University of Fire Fighting and Prevention »

Université hanoi

 

Nous profitons de la présence de Hà Hoàng pour prendre contact avec son professeur à l’université des pompiers afin de la rencontrer et en apprendre plus.
Nous fixons une date, mais elle doit demander une « autorisation » pour que nous puissions visiter l’Université. Elle ne l’obtiendra pas donc Anne (Yoni reste à l’hôtel pour vérifier comment passer la frontière avec la Chine notre prochain pays) ira à sa rencontre dans un café juste à coté. 

Ngoc Bich est accompagnée de Tran Van Kha un autre professeur qui revient de 7 mois d’entrainement  avec les pompiers de Singapour. Ils expliquent que pour devenir pompier professionnel, il faut passer un test pour intégrer l’université, puis il y a 9 spécialités enseignées comme la chimie, l’anglais, la prévention, la pratique…

Il y a deux cursus :

  • Soit 2 ans d’études pour devenir pompier au grade d’homme du rang,
  • Soit 4 ans et pour accéder au niveau licence et ainsi être sous-lieutenant ou devenir professeur.

Il y a une toute petite caserne (2 camions) dans l’université où ils doivent prendre des gardes de temps en temps. En 3ème année ils sont affectés à une caserne d’Hanoï et y passent plusieurs mois avant de passer leur test final et devenir pompier professionnel.

A la question pourquoi êtes vous devenu pompier: Hà Hoàng a répondu  » parce que je voulais être vu comme un héro » et Tran Van Kha en toute franchise « parce que l’université est gratuite ».

Nous finirons par visiter l’université avec Tran Van Kha…sans la fameuse autorisation.

* Pour voir nos photos, cliquez sur les titres des chapitres.