mai 02 2017

Bilan de nos 19 jours aux Philippines

Bilan de nos 19 jours aux Philippines

 

Itinéraire philippines

Rappel de notre itinéraire * : Lac TaalIle de Bohol – Ile SiquijorGuiuanIle Camotes

* Retrouvez nos photos en cliquant sur chacune des étapes ci-dessus.

Notre itinéraire jour par jour dans notre Mémotrips sur ce lien ‘Mémotrips Philippines

alona

Notre aventure citadine au Japon se termine pour laisser place aux plages et à la nature des Philippines..

Les Philippines :Il faut savoir qu’ici le salaire moyen est de 200 € /mois et que la corruption est fortement présente ! Depuis la nomination du nouveau président au 30 juin 2016, l’image se ternit de plus en plus, sa politique d’extermination des réseaux de trafiquants de drogue a fait des milliers de morts…Nous avons d’ailleurs pu apercevoir quelques blindés dans la ville de Manille à notre arrivée.

Les Philippines, comptent plus de 7 000 îles dont seulement 2 000 sont habitées. Les moyens de transports sont nouveaux pour nous, les tuktuks sont remplacés par des side-cars appelés « tricycle » fabrication maison et les bus par des Jeepneys, ce sont à l’origine des Jeeps abandonnées par l’armée américaine à l’issue de la seconde guerre mondiale.

 


Tremblement de terre

 

Lac Taal

Nous avons rapidement fui la fourmilière de Manille direction le lac Taal, volcan du sud de la région de Luzon, considéré comme l’un des plus petits volcans au monde encore actif. Lors de la très belle randonnée sous 40°c qui mène au cratère, nous avons pu voir quelques fumerolles. 
Au retour, nous avons déjeuné dans un restaurant sur pilotis avec une vue imprenable sur le lac lorsque soudain nous avons ressenti le sol bouger, puis une 2ème secousse, puis 3, nous avons rapidement compris ce qu’il se passait. Les philippins ont quitté le restaurant à toute vitesse, le sol bougeait vraiment sous nos pieds, c’était assez impressionnant ! On pouvait apercevoir au loin un gros nuage de poussière qui se dégageait du cratère. Après renseignement, un séisme d’une magnitude de 5,9 s’était produit à une cinquantaine de kilomètres de notre position.

 


L’ïle de Bohol

Nous prenons à présent l’avion pour Cebu, puis un ferry (pour lequel nous avons payé une éco taxe plus une taxe pour nos bagages, tarif affiché 55 pesos, mais pour nous ce sera 100 pesos non négociable, bref on garde notre calme car la police est présente et lourdement armée. Donc direction l’île de Panglao qui est elle-même reliée à l’île de Bohol, île la plus visitée des Philippines et la plus diversifiée.Chocolate Hills

Chocolate Hills

Nous avons profité d’une journée en scooter pour visiter l’ile de Bohol et admirer le magnifique panorama sur les Chocolate Hills, formation de plus de 1200 collines et sillonner les alentours comme la forêt artificielle d’acajous ou encore la rivière Loboc. Les paysages sont incroyables !

loboc

Rivière Loboc

Nous retournons ensuite sur notre île de Panglao nous poser un peu sur la plage d’Alona beach et profitez d’une mer turquoise bordée de cocotiers.

‘Pendant cette journée, nous avons passé plusieurs checkpoints des forces armées Philippines sans trop savoir pourquoi. C’est le lendemain, lors d’une rencontre avec des Suisses sur l’île de Siquijor que nous avons appris que des combattants de l’Etats Islamiques étaient présents sur l’île avec pour projet d’enlever des occidentaux ce qui a conduit à une fusillade avec l’armée qui a fait 10 morts, mais 5 combattants étaient toujours en fuite sur l’île…’

 


L’île mystérieuse

Siquijor

Nous quittons l’île de Bohol pour prendre la direction de l’île de Siquijor plus au sud, beaucoup plus sauvage et aussi nettement plus petite (15 km de diamètre). Pour les philippins, cette île est maudite et nombre d’entre eux refusent de s’y rendre. Il s’agit d’une île de vaudous et de rites de magie noire.

Nous sommes justement présents pendant la semaine de la fête du Carême. C’est le moment où sorciers et guérisseurs traditionnels se réunissent pour préparer toutes sortes de potions magiques. Les personnes présentes au festival peuvent justement se faire toucher par des guérisseurs gratuitement, mais nous n’avons pas tenté cette expérience mystérieuse.

scooter philippines

 

 

 

Nous parcourons l’île pendant deux jours en scooter sous un soleil de plomb une nouvelle fois ! Nous y trouvons de belles plages de sables blancs, des chutes d’eau et aussi des insectes encore plus gros (araignées, bernard-l’hermite, iguanes,…).

 

 

 

san miguel

 

 

 

C’est l’endroit idéal pour la détente et la baignade dans une eau turquoise pour se rafraîchir. Qui dit détente, dit bière locale, la San Miguel qui est plutôt bonne aromatisée Lemon ou Apple et surtout très bon marché.

 

 

 

 

 


Guiuan, île dévastée en 2013 par le Typhon Yolanda

Typhon Yolanda

Guiuan – prononcé Guiwan, un petit village à l’autre bout des Philippines, un périple de deux ferrys (5h) ainsi que 6h de trajets en vans sont nécessaires. Nous pouvons dire que nous avons beaucoup de chance d’avoir réalisé ces trajets sans accidents, car les conducteurs sont suicidaires…. Ils ont trop de pression pour atteindre les checkpoints en temps et en heure sous peine de retenue sur salaire. Donc nous filons à 130 km/h dans les villages entre piétons, chiens errants, vaches, tricycles,… Nous avons fermé les yeux plus d’une fois. Yoni a même engueulé l’un des conducteurs car il faisait la course avec une compagnie concurrente…

Bref, revenons à Guiuan qui était assez touristique pour le surf puisqu’une étape de coupe du monde s’y tenait…c’était avant le typhon Yolanda de 2013 qui a dévasté et rayé de la carte ce village! Yolanda est le plus gros typhon (ouragan de catégorie 5 sur 5) connu à l’heure actuelle, son diamètre de 6 km avec des vents à plus de 310 km/h ! Les lieux de rassemblements (églises et gymnase) ont été détruits faisant une centaine de morts et plus de 10 000 dans la ville voisine frappée par le tsunami qui a suivi le typhon.

Il est vraiment difficile de s’imaginer, mais sur place, nous avons retrouvé de nombreuses traces de son passage c’était incroyable ! La végétation reprend petit à petit sa place, mais on aperçoit encore de très nombreux cocotiers décapités. En revanche les touristes ne se bousculent pas encore.

De nombreuses ONG sont encore présentes dont Médecins Sans Frontière, Unicef, ACTED…pour aider la population à reconstruire et à améliorer leur préparation face aux cyclones. Nous sommes d’ailleurs allés sur le site où ACTED, en coopération avec l’Etat français et le gouvernement local, construit 126 abris permanents. Programme qui a été inauguré par François Hollande en 2015 sur place.

Revivez via le lien : Rencontre avec les pompiers de Guiuan, notre précédent article sur notre rencontre avec les pompiers de Guiuan, ville dévastée par le typhon Yolanda en 2013.


Iles Camotes

Camotes Island

Après une bonne journée de transport, nous voici aux iles Camotes pour notre dernière étape. Elles sont au nombre de trois. L’ïle de Pacijian conjugue développement (quelques hôtels et une route à peu près praticable) et authenticité avec ses plages encore désertes. Ces îles sont assez méconnues des touristes donc vraiment tranquilles et les plages sont paradisiaques.

Pour nous ce sera l’occasion de relâcher un peu le rythme et de fêter les 30 ans d’Anne dans un resort avec une vue imprenable sur la mer turquoise, la plage de sable blanc et les cocotiers.

Santiago bay


Ce que nous avons aimé :

  • Des plages paradisiaques et une nature bien préservée
  • Les philippins sont vraiment gentils et souriants. 
  • La rencontre avec les pompiers de Guiuan

Ce qui nous a déplu :

  • Les taxes et encore des taxes jusqu’au dernier jour, puisque vous êtes taxés de 15€ à l’aéroport lorsque vous quittez le pays
  • Les transports en van très dangereux
  • L’armée présente partout lourdement armée tout comme un simple agent de sécurité qui dispose de fusils à pompes

 

BUDGET

 

Budget Philippines

Hôtels : 332,5 € soit 17,5€ en moyenne par nuit. L’une de nos nuits à été quasiment entièrement remboursée par Airbnb car il y a eu un problème avec notre réservation et nous avons passé 1 nuit à l’aéroport. 

Transports : 265,8 € les bateaux sont assez chers ainsi que les tricycles qui lorsque vous dites que c’est un peu cher vous proposent de vous plaindre à la police touristique…qui est corrompue et vous sera d’aucune aide.

Repas : 333,5 € soit 8,77€/pers/jr. Les Philippines ne sont pas connues pour leur nourriture. En effet, l’occupation américaine a laissé des traces, partout des pâtes, pizzas, hamburgers…très peu de cuisine locale et du sucre dans tous les plats ou de la friture.

Visites : 64,70 € dont 27,5€ (taxe d’aéroport) la majorité représente les eco-taxes pour les îles et les taxes des bagages

Frais bancaires : vous ne pouvez retirer que 10 000 pesos par retrait et une taxe de 200 p est ajoutée. Nous avons eu 16,21€ de frais avec des retraits et des paiements par carte car le seul distributeur des îles camotes était vide. 

Autres dépenses + souvenirs : 14,70 €.

 

Total des dépenses : 26,60 €/jr/pers