«

»

janv. 30 2017

Bilan de nos 15 jours en Inde

 

 

Tombe de Humayun à Delhi

Bilan de nos 15 jours en Inde

 

Notre périple en Inde ou devrions nous dire à Delhi a été plus compliqué que prévu. Dès le départ, nous avons eu un problème avec nos visas à l’aéroport de Colombo, capitale du Sri Lanka, ce qui nous a contraint à rester 5 jours de plus au Sri Lanka pour les obtenir… Nous avons donc pu tester le professionnalisme et la réactivité de notre partenaire Zip World qui est en charge de nos billets Tour du Monde. Un grand merci à l’équipe qui nous a bien aidé sur ce coup-là en annulant notre vol 2h avant le départ et simplement en communiquant par mail.

Bref revenons à nos moutons, l’Inde. Nous pensions que ce pays ressemblait beaucoup au Sri Lanka donc nous étions déjà préparés…ça n’a rien à voir ! Le métro de l’aéroport au centre ville était vraiment moderne et propre, mais il s’agissait là d’une façade… à la sortie nous avons eu cette bouffée de chaleur, d’odeurs nauséabondes, de misère, de saleté… Il faut dire que nous avions pris un hôtel en plein « Main Bazaar » qui est le quartier le plus animé (= très bruyant) et le plus authentique de Delhi. Un dédale de ruelles avec toutes sortes de boui-boui.

Nos 3 premiers jours se sont bien déroulés avec la visite notamment de Humayun’s tomb qui vaut vraiment le détour et l’India Gate où les collégiens se précipitent vers nous pour qu’on fasse des selfies avec eux . Nous avions projeté de faire tout un périple jusqu’à Calcutta… Malheureusement, l’intoxication alimentaire sévère en a décidé autrement et impossible de nous faire rembourser tous nos billets de trains.

Intoxication alimentaire

Le dimanche 18 décembre, nous avons la bonne idée de prendre des tartines beurre/confiture au petit déjeuner de l’hôtel pour changer des sandwichs à l’omelette. Quelques heures après Yoni ne se sent pas bien et le soir même nous sommes tous les 2 cloués au lit avec 40 de fièvre et des vomissements.

Dès le lendemain nous appelons l’ambassade de France qui nous indique les coordonnées d’une médecin française qui travaille dans un hôpital privé à Delhi. Elle nous indique par téléphone les médicaments à prendre. Mais le jeudi toujours fiévreux, nous décidons d’aller la voir à l’hôpital. Elle nous ausculte et nous laisse repartir avec une ordonnance. En définitif nous passerons 9 jours au lit dont les fêtes de Noël avec le moral à zéro ! La situation s’améliore réellement le mardi 27.

Delhi a eu raison de nous, c’est décidé nous partirons dès que possible. En attendant nous faisons quelques visites de la ville en TukTuk dont le temple du lotus (qui ne vaut pas le détour si vous ne passez que quelques jours ici), le fort rouge, le Gurudwara Bangla Sahib et la mosquée.

Démonétisation

De plus, nous avons aussi passé nos journées à chercher un distributeur de billets…qui a des billets… Ça peut faire sourire, mais le premier ministre a décidé depuis novembre de s’attaquer à la corruption (grosse blague) et veut démonétiser le pays en forçant la population à payer avec leur carte bancaire. Pour cela, il a fait les choses en grand : chaque carte bancaire ne peut retirer que 2500 roupies (environ 34 €) par distributeur/jour ce qui a provoqué un vent de panique chez la population les conduisant à dévaliser les distributeurs menant à la rupture de billets dans toutes les banques, c’était vraiment la galère. Nous pouvions perdre plus de 2h à trouver un distributeur plein… avec toujours le suspense : le distributeur va-t-il accepter nos cartes ! Cet argent en espèce était indispensable, car les hôtels ne prennent pas les cartes ou uniquement quand ça les arrange. La situation est assez compliquée dans le pays, donc si vous projetez d’aller en Inde attendez quelques mois et renseignez-vous bien avant d’y aller sur la situation des banques. Dans notre cas, nous savions que nous pourrions retirer de l’espèce sans frais à la Deutch Bank (partenariat avec Hello Bank), mais la banque n’avait jamais de billets…

Delhi Fire Department

Notre rencontre avec les pompiers de Delhi n’a pas été fructueuse car, nous n’avons pas eu l’autorisation des responsables de visiter une brigade de Delhi. C’est vraiment dommage, mais nous nous rattraperons en Thaïlande.

 

 Notre Budget

Hôtels : Nous n’avons réservé que 2 hôtels en Inde… Difficile de trouver un hôtel correct à Delhi à moins de 20€… Le premier était à 13€, mais on ne pouvait pas ouvrir la fenêtre pour aérer puisque les odeurs étaient horribles à l’extérieur. Côté budget, nous avons dépensé 275€ d’hôtels pour l’ensemble de notre séjour à Delhi (19€/nuit à Delhi pour rappel, mais c’est nettement moins cher en dehors de la capitale).         

Transports : Nous avons essentiellement utilisé les taxis Tuk-Tuk pour se déplacer dans Delhi et le métro. Nous avons quand même testé le Rickshaw qui n’existe qu’en Inde. C’est comme un Tuk-Tuk sauf que ce n’est pas une mobylette, mais un vélo. Autant dire, qu’avec des vélos rafistolés et un seul plateau ils galèrent vraiment les pauvres. Environ 30€ au total.

Nous avions également réservé nos billets de trains pour un trip de 20 jours que nous n’avons pas fait finalement, mais qui ne nous a pas été remboursé soit 156€.

Repas : Le prix d’un repas en Inde n’est vraiment pas cher. Sachant que nous n’avons pas mangé pendant 4 jours, et qu’une majeure partie de nos repas on été pris en room service, car nous ne pouvions pas sortir de la chambre et nous nous sommes fait plaisir avec un très bon restaurant Italien. Au total, nous avons dépensé : 176€ soit 8€/repas pour deux.

Visites : Le montant dépensé en visite est de 35€.

Frais bancaires : Nous avons eu beaucoup de frais bancaires puisque nous avons été contraints de retirer de nombreuses fois du fait que nous soyons limité à 2500 Roupies par retrait…et qu’à chaque fois des frais s’appliquent, soit un total de 17,69€.

Visa : 96€ pour nous deux.

Budget global pour 15 jours : 785,69€ 

 

Conclusion

 

Ce que nous avons aimé

(cette partie est compliquée pour nous, car nous n’avons malheureusement vraiment pas accroché avec ce pays).

Comme les Sri Lankais ils veulent toujours nous venir en aide. Notamment à l’hôtel, nous pouvons remercier le manager et le staff de nous avoir aidé comme il l’a fait lorsque nous étions malade… Ils nous apportaient nos repas et médicaments tous les jours en chambre.

Le Fried rice with chicken curry pour Yoni qui en raffole.

 

Ce qui nous a déplu

Ils ne savent pas dire non, ils disent toujours « pas de problème je connais » sauf qu’à plusieurs reprises ça a été compliqué, car ils ne savaient pas du tout de quoi nous parlions.

Le prix d’entrée des monuments assez cher pour les étrangers (Jusqu’à dix fois le prix).

Les odeurs, la saleté et le bruit assourdissant des klaxons. Tant que vous ne l’avez pas vécu vous ne pouvez vraiment pas savoir.

Pour les photos de Delhi, c’est ICI. (Malheureusement, nous avons perdu la moitié de nos photos sur une mauvaise manipulation de la carte SD…)