«

»

avril 17 2017

Bilan de notre aventure au Japon

Bilan de notre aventure au Japon

 

map japon

Rappel de notre itinéraire * : Tokyo – Kawaguchiko – Osaka – Fushimi Inari – Kyoto – Nara

* Malheureusement nos photos ne sont pas disponibles puisque l’état du réseau ne nous permet pas de synchroniser nos photos sur Dropbox

Retrouvez notre itinéraire jour par jour dans notre Mémotrips sur ce lien ‘Aventure au Japon

Après 4h de vol, nous voici à Tokyo, capitale de 13 Millions d’habitants et 40 Millions avec son agglomération qui en fait la plus grande Mégalopole du monde. En superficie, la ville de Tokyo est 20 fois plus grande que Paris et compte 23 arrondissements.

Nous quittons donc Pékin et sa pollution qui devenait insupportable. Très bonne impression dès notre arrivée, les japonais sont plus propres c’est frappant. On ne traverse qu’au feu vert et on marche à gauche. Pour les transports tout le monde est en fil indienne, ça nous change complètement des chinois qui voulaient toujours doubler tout le monde … On apprécie déjà ce pays même si ça fait un peu robot.

Pour le couchsurfing (petit rappel, il s’agit de dormir chez l’habitant afin de partager son quotidien), ça s’annonçait très compliqué, les japonais étant assez fermés et peu présents sur le site c’est donc mission impossible pour nous, dommage.

Nous avions planifié notre itinéraire au Japon à l’avance afin d’être présent pendant la période de l’Hanami (saison des cerisiers en fleurs), mais c’est également les vacances scolaires donc pour trouver des hôtels et des trains disponibles, la mission a été plus que compliquée et très coûteuse ! Surtout lorsque l’on vient de passer 4 mois dans des pays où pour 30€/jour nous pouvions dormir, manger et utiliser les transports en commun. Ici, il faut déjà compter 70€ pour un hôtel correct, du coup nous avons opté pour une chambre de 5m2 dans une auberge de jeunesse pour 35€ et utiliser le bus plutôt que le train (Le Shinkansen (TGV du Japon) est le précurseur dans le domaine des trains à grande vitesse. Le réseau est très développé pour visiter le Japon du Nord au sud à plus de 300 km/h. Un nouveau projet est en cours de réalisation pour relier les deux extrémités à plus de 600 km/h !).


Tokyo

Asakusa

La ville de Tokyo est très animée et c’est ici que nous avons croisé le plus de français à plus de 9 700 km de Paris. Les parcs de Tokyo sont magnifiques lorsque les cerisiers sont fleuris ! Nous étions venus pour cela, mais 1/3 étaient fleuris seulement les premiers jours.

dragon ball

Akihabara

Il y a de nombreux quartiers intéressants à visiter comme le quartier Akihabara (« quartier de l’électronique ») très apprécié des geeks où l’on peut acheter toute sorte d’objets électroniques, informatiques, etc.. et jouer pendant des heures dans les salles de jeux créées à cet effet. On y trouve aussi des hôtels Capsules équipés de console pour jouer la nuit et dormir quelques heures. C’est vraiment un quartier insolite.

asakusa

Cerisiers en fleurs

Il y a des quartiers bien plus jolie comme Asakusa où l’on peut admirer le temple Senso-ji, plus vieux temple bouddhiste japonais, une merveille lorsque les cerisiers qui bordent le temple sont fleuris.
Nous avons également fait la visite du marché de poissons de Tsukiji fondé en 1935, qui est le plus grand au monde où l’on peut acheter toutes sortes de crustacés dont certains sont méconnus pour nous. Pas de meilleur endroit pour déguster des sushis.

Rencontre avec les pompiers du Tokyo Fire Station

Tokyo Fire Station

Notre première rencontre avec les pompiers de Tokyo n’a pas été un franc succès car personne ne parlait anglais donc après un bref échange grâce à l’outil de traduction sur notre smartphone, nous sommes parti en quête d’une autre caserne.

Notre deuxième rencontre s’engageait mieux car ils étaient plutôt enthousiastes, malheureusement après quelques minutes ils sont tous parti en intervention. Nous nous retrouvons donc à essayer une autre caserne.

Dans la suivante, personne ne parle anglais une nouvelle fois, donc nous échangeons brièvement et réussissons à échanger un écusson contre un t-shirt. Le lieutenant Yakamo est vraiment très accueillant mais ne peut pas nous en dire beaucoup plus…

Vous l’aurez compris ça n’a pas été simple de discuter avec les pompiers de Tokyo 🙂 Mais tout n’est pas perdu puisque notre rencontre à Osaka était bien plus intéressante.


Mont Fuji

Mont fuji
En prenant la direction d’Osaka, nous avons fait un stop d’une journée pour admirer le Mont Fuji depuis le lac de Kawaguchiko.
Sur place, le panorama est incroyable. Cette montagne est le point culminant du Japon avec 3 776 m d’altitude, mais c’est également l’un des principaux symbole pour les japonais. Ce volcan est toujours actif et certains redoutent qu’il se réveil un jour !

Seul point négatif, il fait très froid à cette période, environ 3 degrés la journée… mais la neige au sommet était présente pour sublimer ce lieu.


Osaka

osaka

Après cette très belle journée, nous avons pris un bus de nuit pour Osaka dans lequel nous n’avons pas réussi à fermer l’œil de la nuit…Les bus japonais sont confortables, mais ne sont pas couchettes comme ça pouvait être le cas au Vietnam, donc dormir toute une nuit en position assise, ce n’est pas forcément l’idéal.
Osaka, ville de 3M d’habitants, qui n’a rien a envier à Tokyo et Kyoto beaucoup plus touristiques. C’est une ville attrayante avec de nombreux parcs, un très beau château, des rues animées et son marché couvert immense où l’on trouve de tout ! C’est assez drôle ici, on peut trouver des bars à chats comme partout dans le monde, mais ici on trouve également des bars à lapins, serpents, chouettes et même des bars à hérissons ! 

Osaka est aussi le point central de nos déplacement dans le Kansai (deuxième région la plus peuplée de l’archipel). Nous sommes à seulement 1h en train local de Kyoto et de Nara.

L'équipe du lieutenant Rio

Retour également sur notre rencontre avec les pompiers d’Osaka sur le lien suivant « Pompiers d’Osaka« 


Kyoto

Kinkaku-Ji

Kyoto est l’endroit idéal pour ceux qui admirent les parcs. Ils sont nombreux, magnifiquement arborés avec toutes sortes de végétations comme les fameux « bonsai » japonais et bien sur les cerisiers qui arborent chaque parc.

Fushimi Inary

Les ‘Torri’ de Fushimi Inary

Dans un premier temps, nous avons visité le site de Fushimi Inari, érigé en 711, il s’agit du sanctuaire des ‘torri’ (porte japonaise rouge, on en compte plus de 10 000 à ce jour !) Ils ont été financé pour la plus part par des hommes d’affaires qui ont d’ailleurs inscrits leurs noms sur chacun des poteaux, leur coût va de 400 000 à plus d’un millions de Yen (soit 8 600 €) pour les plus visibles !

Arashiyama

Arashiyama

A Kyoto, il y a également la fameuse et très populaire forêt de bambou d’Arashiyama (le bambou est un symbole de force qui repousserait les mauvais esprits) et le temple d’or, Kinkaku-Ji, temple bouddhiste recouvert de feuilles d’or et également inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

D’autres lieux absolument magnifiques sont présents comme ‘la promenade des philosophes’ longue 2 kilomètres le long du canal bordé de cerisiers fleuris. 


Nara

nara
Un passage par Nara était aussi primordial puisque cette ville a beaucoup d’atout ! Elle concentre les temples les plus anciens du pays, de magnifiques jardins et bien sur ces parcs où vivent de milliers de Daims en liberté. C’est une vraie attraction ici. 

Selon la légende, au moment de la création de Nara, le dieu Takemikazuchi serait entré dans la ville sur le dos d’un daim blanc pour la protéger. C’est la raison pour laquelle les daims de Nara sont considérés comme des animaux sacrés, voire par certains comme des messagers divins gardiens de la ville.


Ce que nous avons aimé :

  • La politesse et la discrétion des japonais ainsi que la propreté des villes
  • La rencontre avec le lieutenant Rio Naito et les autres pompiers de Tokyo
  • Le lac Kawaguchiko avec son panorama sur le Mont Fuji

Ce qui nous a déplu :

  • L’impossibilité de faire du couchsurfing
  • Les japonais assez fermés sur eux, certains avaient peur lorsque nous leur demandions un renseignement
  • Le coût de la vie extrêmement cher

BUDGET

Budget Japon 

Hôtels : Nous avons pris 2 bus de nuit, les autres nuits en Airbnb avec une nuit dans une maison japonaise typique et à Tokyo une chambre de 5m² dans une auberge de jeunesse.

Transports : Les transports représentent à eux seuls 40% de notre budget soit environ 503€, quand nous vous disons que les transports coûtent cher.

Repas : Nous avons mangé pour environ 4,11 €/jr/pers, merci aux plats préparés des supérettes 🙂

Visites : Enfin une chose peu onéreuses au Japon ! A savoir que les sites les plus touristiques ne coûtent que 8€/pers.

Frais bancaires : Nous avions retiré plus d’argent en Chine, car nous n’avions pas de frais bancaires. Ensuite nous avons changé nos billets au fur et à mesure. A chaque fois c’était sans frais et avec un taux assez compétitif. Nous avons néanmoins effectué un retrait qui a engendré 4,20€ de frais.

Autres dépenses + souvenirs : Environ 40€.

Total des dépenses : 42€/jr/pers