août 25 2017

Bilan de notre aventure au Chili et en Bolivie

Bilan de notre aventure au Chili et en Bolivie

dakar bolivieRappel de notre itinéraire  : San Pedro de Atacama – Uyuni – Iquique – La Serena – Vina del Mar – Valparaiso – Santiago 

Map chili

Après 13h de vol (et – 16h de décalage horaire) avec une escale à Santiago, puis 2h de bus, nous voici au Chili à San Pedro de Atacama à 2500m d’altitude !

 

Notre périple jour par jour est disponible sur notre lien ‘Mémotrip’


Désert d’Atacama
atacama

Coucher de soleil dans la vallée de la lune du désert d’Atacama

Changement brutal de climat puisque nous sommes dans le désert le plus aride au monde, votre peau se déshydrate rapidement donc il faut boire beaucoup d’eau. Les journées sont assez chaudes, mais les nuits sont glaciales !! On peut facilement perdre 25 degrés dès le coucher du soleil !

L’altitude se fait déjà un peu ressentir puisque le moindre effort nous essouffle rapidement. Néanmoins les premiers jours d’adaptations à San Pedro se passent bien.
Cette petite ville est sympa, il y a quelques bars et restaurants, mais surtout énormément de tours opérateurs puisque c’est le point de départ pour les nombreuses expéditions. Nous choisirons deux tours, l’un pour la vallée de la lune (photo ci-dessus) et l’autre un circuit de 3 jours dans le désert bolivien en Jeep. La vallée de la lune se situe dans le désert d’Atacama, c’est un site vraiment extraordinaire dont les paysages sont lunaires comme son nom l’indique. Nous sommes encore au pied de la cordillère des Andes, la plus longue chaîne de montagne au monde. Le coucher de soleil est magnifique avec des couleurs passant de l’ocre au rouge.

atacama

atacama

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sur les traces du Dakar

Bolivie

 

laguna verde

 

Le lendemain, nous partons avec une famille américaine vivant en Israël pour le circuit de 3 jours en Jeep dans le désert bolivien.
Malgré notre guide bolivien qui ne parle pas un mot d’anglais et nous très peu d’espagnol, cette aventure aura été extraordinaire ! Un circuit magnifique entre 3700 m et 5000 m d’altitude sur la cordillère des Andes bolivienne au pied des volcans et entre lacs (vert, blanc, noir et rouge) dû aux différents minéraux présents dans ces eaux. La particularité du lac rouge est que des milliers de flamands rose y vivent à 5000 m d’altitude !

alpaga

 

 

 

Notre corps n’est pas habitué à cette altitude c’est pour cela que les 2 jours à San Pedro étaient primordiaux pour s’adapter aux conditions contrairement à nos compères américains qui ont été malade et nous ont contraint de les ramener à la frontière bolivienne pour leur santé. Heureusement pour nous tout s’est bien déroulé. Après les lacs, nous avons été voir un geyser sur un site géothermique de plusieurs sources et un canyon superbe où nous avons pu approcher lamas et alpagas. Pour les différencier, le lama est beaucoup plus grand que l’alpaga et son museau plus long.

 

Au fur et à mesure des kilomètres dans le sable ou sur des chemins en terre, nous sommes en admiration devant ces paysages désertiques incroyables qui n’existent nul par ailleurs !


Salar d’Uyuni
salar uyuni

Petite photo avec notre mascotte lapin crétin du Futuroscope

Le 3ème jour, nous redescendons peu à peu jusqu’à 3500 m au salar d’Uyuni, la plus belle chose que nous ayons vu depuis ces 8 mois d’aventure ! Un désert de sel de plus de 10 000 km² (150 km sur 100) et de 120 m de profondeur dû à l’évaporation du lac datant de plus 14 000 ans. Celui-ci est composé de plus de 5 millions de tonnes de Lithium exploitable. Celui utilisé pour les batteries pour les voitures électriques par exemple. C’est vraiment un endroit exceptionnel à voir ! Même si le prix est un peu élevé, cela vaut vraiment la peine.

salar Uyuni

salar Uyuni

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec notre guide bolivien et Yoni l’américain qui nous accompagnent au cours de ce périple en Jeep

 


Côte Pacifique

iquique

Après quelques heures à Uyuni pour acheter des souvenirs de Bolivie, nous prenons la route direction la côte pacifique pour 19h de bus de nuit…  Petite précision pour ce trajet, car nous voulions aller à Arica, ville la plus au nord du Chili, mais nous nous retrouverons finalement à Iquique…car à 2h du matin et ne sachant pas parler espagnol nous nous sommes fait avoir par une rabatteuse lors du changement de bus…

Après un passage un peu compliqué de la frontière nous empruntons une route magnifique dans ce désert entre montagnes, volcans, cactus et lamas. A Iquique, les températures sont plus clémentes pour se balader le long de l’océan et manger de gros empanadas, la spécialité chilienne. La ville est vraiment sympa avec une grande rue piétonne bordée de maisons colorées avec son vieux tramway (voir photo ci-dessus).
Nous prendrons ensuite un nouveau bus de nuit (un trajet de 20h), il faut dire que le réseau de bus est très développé au Chili. Beaucoup d’entre eux sont vraiment très confortables pour dormir et les chauffeurs ici ne sont pas alcoolisés comme ça peut être le cas en Bolivie…
La route direction le sud est magnifique entre d’un côté l’océan pacifique et de l’autre la cordillère des Andes. Nous avions planifié un stop à La Serena pour couper un peu le trajet, petite ville agréable avec son jardin japonais et son centre-ville assez animé avec des danseuses équatoriennes qui font le show où encore des jeunes qui font du hip-hop dans un parc.
Sur le front de mer, des résidences flambant neuves poussent comme des champignons, le Chili commence à développer son bord de mer afin d’attirer les touristes en dehors des grandes villes.


Le principal port de la côte pacifique

port valparaiso

Arrivés à Valparaiso, nous séjournerons au cœur du quartier historique où les artistes exposent leur travail. Ce quartier est le plus visité de la ville avec ses ruelles et maisons colorées. Il faut prendre le funiculaire qui monte au sommet de la ville pour avoir une vue sur toute la baie c’est superbe à quelques pas de la maison de Pablo Neruda.

Valparaiso Valparaiso

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Rencontre avec les pompiers Français

pompe france vlaparaiso

Dans cette ville, nous avions également rendez-vous avec les pompiers de Valparaiso grâce à Pamela, que nous avions contacté il y a maintenant 1 an suite au reportage de TF1 dans sa caserne. Elle était la première femme chilienne à diriger une caserne. Malheureusement, elle est actuellement en congé maternité mais nous avons pu rencontrer une autre femme pompier « Rosana » qui a pu nous parler du système chilien bien différent de ce que nous avons pu voir jusqu’à maintenant à relire dans notre article « pompiers chiliens« .
Après un passage à Viña del mar, beaucoup plus chic, nous arrivons à Santiago, capitale du Chili.

Santiago

La ville est très animée, la cueca, danse traditionnelle chilienne est très pratiquée sur la plaza de Armas, place principale de Santiago, mais ce jour là, l’attraction principale de la journée est la fête de Bolivie qui prend l’image d’un carnaval plein de couleurs.

fête de bolivie fête de bolivie

 

 

 

 

 

 

 

 

L’architecture néoclassique de la ville est magnifique avec ses rues sinueuses de style Art déco et néo-gothique. Avec la cordillère des Andes au pied de la ville, cela créé un nuage de pollution assez impressionnant. La ville est surtout entourée de vignoble dont celui de Concha y Torro ! Ce vin reconnu mondialement a une histoire avec la France. En effet, ce vignoble fondé en 1883 dont les vignes proviennent essentiellement de la région bordelaise est le principal producteur du pays.

concha y torro concha y torro

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Escale en Argentine

boca junior

Notre voyage au Chili se termine, mais avant de rejoindre le Brésil, nous faisons escale quelques jours à Buenos Aires, capitale de l’Argentine.
Yoni voulait visiter le quartier populaire de la Boca, à la fois pour son joli quartier aux maisons colorées mais surtout pour voir le stade de Boca Junior, ancien club de Diego Maradona où encore de Carlos Tevez pour les amateurs de football. 

mafalda

Anne avait une préférence pour Mafalda.

Un peu plus au nord dans le quartier « petit Paris », quartier apprécié des argentins, nous avons visité le cimetière de Ricoleta qui a beaucoup de ressemblance avec celui du Père Lachaise à Paris. 
Nous prendrons ensuite l’avion direction Sao Paulo au Brésil, prochaine étape de notre voyage où la famille d’Anne vient nous rejoindre pour plusieurs jours.


Ce que nous avons aimé :

  • Le circuit en Jeep extraordinaire 
  • Le quartier historique de Valparaiso
  • La rencontre avec les pompiers de Valparaiso
  • Les vignes de Concha y torro

Ce qui nous a déplu :

  • L’absence de chauffage et d’eau chaude dans les hébergements

 


BUDGET

Budget chili

 

 

 

 

 

 

 

*La catégorie « Etc » représente le reste d’argent que nous avons changé par la suite

Hôtels : 12,5€/pers/nuit avec 2 trajets de nuit en bus et les 2 jours en Bolivie dont le prix est compris dans les visites.

Transports : 16% du budget. Le réseau de bus est bien développé ce qui est très pratique.

Repas : 8€/pers/jour souvent à base d’empanadas de fromage délicieux.          

Visites : 395,8€ ce poste de dépense est assez élevé avec les 3 jours en jeep dans le désert de sel de Bolivie.

Frais bancaires : 4,80€. Au chili la Scotiabank est partenaire d’Hellobank ce qui n’engendre pas de frais. En revanche en Bolivie pas de banque partenaire ce qui explique les frais. En Argentine il existe des frais de retrait fixe aux distributeurs d’environ 105 pesos + les frais de votre banque. Nous avions donc retiré plus de pesos chiliens pour les échanger sans frais.   

Autres dépenses + souvenirs : 39€ 

Total des dépenses : 32,7 €/jr/pers